LA CONSTRUCTION

L’atout maître : la rapidité 

Le principe est simple : une réduction drastique du gros œuvre. Mis à part les fondation, il n’y a pas de bâti à monter. Le temps de séchage des sols bétonnés (extrêmement long) est évité car les étages sont simplement empilés. Leurs résistance est de 300 kg/m². Ce qui est rarement atteint.

Le second œuvre est lui aussi est d’autant plus réduit par la pose de module déjà pré-installer en atelier.

Les spécificités des maisons container font qu’elle peuvent être construite sur tout types de terrains. L’emploi de radier, pilotis, permet de les établir n’importe ou même quand les conditions sont défavorables aux constructions classiques.

Une fois les plans achevés le déroulement des opérations s’effectue selon le planning suivant :Fabrication en usine en 3/4 mois : Réalisations clef en main en atelier incluant cuisine, sdb, WC , revêtement de sols, finitions… sur un chantier sec.

  • Livraison par camion : Une fois les différents éléments vérifiés en usine, le module est livré sur un semi-remorque dans le cadre d’un convoi exceptionnel.
  • Pose sur le terrain en 1 ou 2 jour : Livraison avec une grue sur les fondations de votre terrain puis assemblage des modules.
  • Enfin travaux de finitions des extérieures et intérieures pendant 1 à 2 semaines : Isolation, revérification des connections et éléments posés. A noter que ce sont les équipes assurant la réalisation en atelier qui interviennent également sur le lieu de pose car connaissant toutes les caractéristiques des travaux ; ils peuvent s’adapter aux aléas ou modifications de dernière minute.

ISOLATION

L’isolation est l’investissement le plus rentable d’une maison. 

L’isolation extérieure permet d’avoir une inertie plus importante et de limiter les ponts thermiques. Cela entraîne un meilleur confort et des baisses d’énergie, particulièrement en demi-saison.

L’isolation par l’extérieur permet donc aux murs d’emmagasiner la chaleur du chauffage (à la différence de l’isolation intérieur où le mur extérieur emmagasine du froid). Cela permet d’éviter les à-coups de chauffage en lissant les températures. La chaleur intérieure est donc plus stable et agréable.

L’inertie thermique et le déphasage sont deux notions très importantes pour aborder la problématique de l’isolation. Ils viendront moduler de façon sensible les déperditions et les apports solaires d’un logement. Ils sont également directement lié au type d’isolation : par l’intérieur ou par l’extérieur.

L’inertie thermique d’un corps est la capacité d’un matériau à emmagasiner de la chaleur (ou du froid) pour le restituer ensuite progressivement. Plus un matériau est lourd et compact, plus il a une inertie thermique importante. Ainsi, une maison en parpaing a une inertie thermique importante alors qu’une maison à ossature à bois n’en n’a quasiment aucune.

Cependant, les progrès de l’isolation intérieure, notamment grâce aux rupteurs de ponts thermiques, font que les deux techniques deviennent à peu près équivalentes, excepté au niveau de l’inertie.

Le déphasage est la capacité à différer et lisser les variations de température. Il est donc lié à l’inertie thermique et au type d’isolation. Le déphasage doit se servir de l’inertie pour jouer un rôle de tampon. Le déphasage peut être de quelques minutes en lissant les apports solaires (nuage/éclaircie) pour éviter les à-coups du chauffage. Mais il peut aussi être de plusieurs heures, notamment en été où il peut emmagasiner le froid de la nuit pour le restituer la journée et éviter que le bâtiment ne monte trop en température.

L’inertie thermique et le déphasage requièrent une attention particulière dans la concept bioclimatique d’un bâtiment puisqu’ils influent directement sur les consommations de chauffage et le confort intérieur notamment en été mais rentre également dans les calculs de la RT 2012.

LA STRUCTURE DE BASE : LE CONTAINERS DRY

Certifié ISO (décret n°77-1043) ,un container est une structure extrêmement solide. Ils sont conçus pour être empilés les uns sur les autres sur 5 niveaux. Un container peut supporter une charge de 384 Tonnes. La paroi des containers est épaisse de 0,2cm. le crénelage se fait sur une amplitude de 12 à 18 cm et sur une profondeur de 5,5 cm. Soit l’équivalent d’un mur porteur de 5,5 cm en acier….

Le toit du container est fait à l’aide de plaque d’acier Corten assemblées par soudure garantissant l’étanchéité. Les moulures présente sur le toit on pour fonction d’évacuer l’eau, évitant la stagnation. Le plancher est constitué de plaques de bois agglomérées de 28 mm d’épaisseur, vissées sur les traverses en métal sous le container.

L’acier utilisé pour réaliser le container est l’acier CORTEN (Corrosion Resistance Tensile Strengh). L’acier CORTEN est dix fois plus résistant à la corrosion qu’un acier classique. Il doit résister à des conditions climatiques extrêmes (-30 °C à 80 °C) et sa dilatation est comparable à celle du béton.

La couche d’oxyde qui se dépose sur le métal provient de l’humidité de l’air et constitue la patine; sa protection contre la corrosion. De ce fait c’est LE métal privilégié pour rester en extérieur car sur le long terme il est plus résistant que le béton.

Réalisée d’une ossature en acier soudé, cette structure forme un seul bloc incompressible. Les poteaux et traverses de métal serviront de poutres à la maison-container. Les plaques d’acier fixées sur l’armature apportent un dernier soutien à l’ensemble pour former l’auto portance du container. En effet, les containers sont déjà équipés d’un plancher supportant un poids de 300 Kg/m² associés à une portance de 1500 Kg/m² permettant d’empiler jusqu’à 5 containers sans renfort extérieur. C’est du solide !

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

Le permis de construire est une autorisation administrative obligatoire qui permet à toute personne (physique ou morale, publique ou privée) d’édifier une construction.

Il permet de vérifier que la construction envisagée respecte les différentes règles issues du code de l’urbanisme locale (PLU).

Par contre, il n’a pas pour objet d’assurer le respect des règles de droit privé ou des normes de construction ou d’habitabilité. À ce titre, il est « délivré sous réserve du respect du droit des tiers ».

L’absence d’interdiction ou  de réglementation sur le sujet précis des maisons containers signifie qu’il n’y a pas de restrictions sur ces constructions.

En France il est tout à fait possible de construire en container si le résultat esthétique final respecte le PLU.

 

SUIVI DE PROJET

Notre responsable commercial sera le seul et unique interlocuteur qui mènera votre projet de la conception, en fonction de vos désirs, jusqu’à la remise des clefs. Gérer une construction immobilière est complexe. Le projet doit répondre à un cahier des charges, à vos besoins et aussi se tenir à toute la réglementation en vigueur dans le respect de votre budget.

POURQUOI  FAIRE CONSTRUIRE  ?
Faire construire sa maison regorge d’avantages par rapport à l’achat d’une maison ancienne. Vous bénéficiez d’un logement personnalisé, économe en énergie, de solides garanties et d’aides fiscales.

MAIS FAIRE CONSTRUIRE EN CONTAINER VOUS APPORTE UNE RÉELLE ECONOMIE FINANCIÈRE ET UN ÉNORME GAIN DE TEMPS.

Fermer le menu